Actualités

L’interview de la semaine pour cette rentrée 2017 de la Tribune de l’Assurance est consacrée à Erick Berville, PDG de Finaxy Group.

Erick Berville fait le point sur l’activité et les futurs projets de son groupe.

 

Article La tribune de l’assurance – Un extrait ci-dessous :


Parvenu à hisser en moins de dix ans son cabinet dans le top 20 du courtage français, Erick Berville, fondateur et PDG de Finaxy, fait le point sur l’activité et sur les futurs projets du courtier.

Où en est le développement de Finaxy Group aujourd’hui ?

Notre activité se partage en trois grands secteurs : le risque d’entreprise, le risque de particuliers de niche et les grands partenariats, dont les joint-ventures nouées avec Crédit agricole/LCL d’une part et Covéa/MMA d’autre part.

Notre volonté est d‘être un courtier multispécialiste, en pointe et avec une vraie valeur ajoutée dans chacun des domaines sur lesquels nous sommes positionnés. L’aventure Finaxy Group est très jeune. Elle n’a débuté qu’en 2009 et n’a pas dix ans. Nous souhaitons rester à notre place en toute humilité. C’est essentiel.

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos activités ?

Finaxy entreprise est orienté sur les sociétés du middle market avec un cœur de cible d’entreprises ayant un CA entre 50 et 500 M€ : un segment sur lequel les grands courtiers se positionnent moins. Et dans lequel les agents généraux ou les courtiers de taille moyenne n’ont pas toujours la capacité d’apporter des solutions à toutes les problématiques. Il s’agit essentiellement de risques industriels, mais aussi de risques construction avec plus de 1,5 Md€ de travaux assurés chaque année. Sans oublier l’assurance de personnes avec Finaxy ADP-Vie, notre filiale santé collective, prévoyance et retraite qui connaît un développement important.

Sur le risque de particuliers de niche, des filiales comme TEA Cerede ou encore Animaux santé continuent de progresser d’environ 25 % par an. Notre autre filiale AssurBike enregistre, quant à elle, une croissance de 30 % avec la refonte de ses fondations. Enfin, sur nos partenariats, notre première JV avec Crédit agricole est installée de longue date sur des produits de niche et continue de progresser d’année en année.

Par ailleurs, Covery, notre récente joint-venture montée avec Covéa/MMA, semble après un an d’existence très prometteuse.

Justement, quel est votre objectif avec Covery ?

……………….